DOMAINE JEAN MICHEL STEPHAN
Vigneron à Tupin Semons
AOC Côte Rôtie

Jean-Michel Stephan est un esprit indépendant en Côte Rôtie et il se trouve être le créateur de vins sublimes et d’une certaine façon de vins très innovants.
Il travail dans un petit chai sans artifices ni signes disctinctifs extérieurs, les jouets d’enfants étant souvents ce qu’il y a de plus visible au dehors.
Sa cave est acollée à une chambre froide utilisée à l’époque pour la conservation des fruits.

Jean-Michel a fait ses études à Belleville dans le Beaujolais et s’est lancé en 1991 poussé par sa passion pour la biologie et l’agronomie.

La plus grande parcelle est la Coteau de Bassenon (dit à l’époque Bas de Semons)avec 1,5 ha. C’est un coteau de 40° de pente constituée de nombreuses terrasses coupées dans les granit et gneiss. La partie haute a été plantée en 1987 et la parie basse, 0,87 ha fût plantée en 1896 puis lors d’une deuxièmpe campagne en 1902, et elle constitue l’origine de la cuvée ”Vieille Vigne en Coteaux” dans les grandes années.
Les autres parcelles sont situées sur les lieux dits Coteaux de Tupin plantée en 1980 et constitue la cuvée ”Coteaux de Tupin”, Tupin plantée en 1965, Les Bercheries et une toute petite parcelle de 0,30 ha à Verenay constituent quand à elles les sources de la cuvée Côte Rôtie régulière.

Etant extrênement proche de la vérité du Terroir, Jean-Michel replante avec des sélections massales de Serrine autant que possible. A ce jour, son vignoble est partagé en à peut prêt 60% de vingnes clonées, 30% de Serrine et 10% de Viognier.
Dans les parcelles très pentues, les soils sont labourés au treuil et les ceps sont labourés et desherbés par piochage. Bien entendu, il n’y a aucun desherbants chimique ni autre produit de synthése utilisé et tous les engrais sont organiques.
L’importance de ces gros travaux de fonds dans la vigne sont indispensables pour Jean-Michel qui considère par exemple que ses parcelles de Coteaux de Tupin vont fortement évoluer en qualité, ”il y aura une définition plus profonde et précise du Terroir dans huit ans environ”.

Ce disciple de Jules Chauvet travail sans ajout de soufre dans ses vins et recherche le plus beau fruit, la plus grande fraîcheur mais surtout beaucoup de pureté. C’est ainsi qu’il sature ses cuves de gaz carbonique jusqu’à ce que le chapeau de marc ne se forme avec une température de vinification autour de 10°C. C’est la méthide utilisée pour la cuvée ”Coteaux de Tupin”. Les autres cuvées vont reprendre partiellement cette méthode ety à chaque terroir sa vinification.

De la récolte jusqu’à la mise en bouteille, les raisins, puis le vin vont être travaillés à l’abris de l’oxygène et le phénomène de réduction est fréquent dans ses vins. Mais le vin n’est jamais bloqué par le soufre et les arômes de réduction s’estompent en général après les 16 à 24 mois d’élevages. Dans tous les cas, ce sont des vins à ouvrir longtemps, voir très longtemps avant de les boires afin de leurs permettre de libérer toute leur subtilitée.

CONTACT :

V I N E R G I E
1 chemin du Clos
Quartier Saint-Pierre

84230 CHATEAUNEUF-DU-PAPE

Tel : +33 490 22 49 32
Fax : +33 490 32 51 08

email : info@vinergie.net